Syndicat Mixte Interdépartemental d'Aménagement du Chéran

Au service de nos rivières
Partager cette page sur Facebook Convertir cette page au format pdf
AccueilLe contrat de rivière

Le Contrat de rivière Chéran - 1997/2008

 

Le contrat de rivière du Chéran a été signé le 11 octobre 1997 pour une durée de 10 ans.

Dès le départ, sa réalisation a été conçue en deux phases successives de 5 ans chacune, avec à mi-parcours la réalisation d’un bilan. Celui-ci a été réalisé pendant l’année 2002. Il a permis de réajuster les objectifs et définir le contenu de la seconde phase.

Il a vu la réalisation de plus de 80 opérations pour un montant global de 32 Millions d’Euros. En 2010, à l’issue du contrat, le SMIAC a engagé, une étude bilan afin de mesurer les avancées, de situer le territoire et les enjeux actuels, de réfléchir à l’opportunité d’engager un nouveau programme d’actions.

De l’origine de la démarche

Le Chéran, comme la plupart des cours d’eau de notre pays, a subi au fil du temps les outrages liés aux usages économiques, sportifs et ludiques des générations qui se sont succédé. Les hommes ont tiré de son lit les matériaux et l’énergie nécessaire à leurs besoins économiques. Ils ont aussi, par négligence ou insouciance, utilisé son milieu récepteur pour entreposer, diluer ou véhiculer leurs diverses pollutions.

Pour corriger les erreurs du passé, maîtriser les pollutions, restaurer le lit de la rivière et des affluents, protéger les habitations contre les inondations et coordonner les activités à mettre en place, les élus locaux se sont mobilisés.

Tout a débuté en 1991 sous l’impulsion des élus des trois cantons du Pays d’Alby, du Pays des Bauges et de Rumilly décidés à reprendre en main l’avenir de leur environnement en s’associant. Ils déposent alors, auprès du Ministère de l’Environnement un dossier de candidature pour un Contrat de Rivière. Celui-ci reçoit immédiatement un avis favorable.

Dès l’année suivante plusieurs études sont lancées : diagnostic agricole en vue de la maîtrise des pollutions des exploitations d’élevages, schémas d’assainissement.

Les études préalables et globales du bassin versant du Chéran débutent réellement en 1994 : état des lieux, propositions d’actions.

A la création du SMIAC

Pour conduire à bien un projet aussi ambitieux à l’échelle d’un bassin versant, il était indispensable de créer un syndicat à vocation spécifique chargé d’assurer l’élaboration, la mise en œuvre et le suivi du Contrat rivière. Le Syndicat Mixte Interdépartemental d’Aménagement du Chéran, le SMIAC voit le jour en janvier 1995.

Dans le même temps, le Comité Rivière, instance de concertation présidée par un élu, est également constitué.

Suite à plusieurs années de démarche consensuelle entre l’ensemble des usagers de la rivière, le contrat de rivière Chéran a été engagé en 1997, pour mettre en application un programme de gestion, destiné à reconquérir une qualité de l’eau dégradée et redonner au Chéran, à ses affluents et à son bassin versant leur beauté naturelle.

La démarche porte sur le bassin versant du Chéran soit 440 km2, 35 communes pour environ 24 000 Habitants en 1997.

Le contrat de rivière Chéran a été signé entre les partenaires suivants :

  • L’État
  • La Région Rhône-Alpes
  • Les départements de Savoie et de Haute-Savoie
  • L’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée corse
  • Le SMIAC (35 communes, regroupées en 3 EPCI)
 Haut de page