Syndicat Mixte Interdépartemental d'Aménagement du Chéran

Au service de nos rivières
Partager cette page sur Facebook Convertir cette page au format pdf
AccueilLe ChéranBassin versant

Bassin versant

 

Le bassin versant topographique du Chéran à la confluence avec le Fier couvre une superficie de 433 km². La rivière a parcouru près de 54 km entre la source et son confluent, ses affluents constituent un réseau de plus de 430km de ruisseaux.

Chalets d'Orgeval avec la pointe de Chaurionde en arrière-plan - JPEG - 68 ko
Chalets d’Orgeval avec la pointe de Chaurionde en arrière-plan

Principal affluent du Fier, le Chéran, prend sa source sur le versant Sud de la pointe de Chaurionde au cœur du massif des Bauges. Complètement isolé des massifs voisins de la Chartreuse au Sud et des Bornes au Nord, le Massif des Bauges forme une unité bien individualisée parmi les chaînes subalpines, dominée par la Pointe de l’Arcalod (2 217 m d’alt.).

Dans la partie supérieure du bassin, jusqu’à la cluse Arcalod - Arclusaz (Vallon de Bellevaux) le Chéran est un torrent de montagne .La vallée du Chéran s’articule ensuite autour de deux plaines alluviales :

  • le bassin d’Ecole - La Compôte (Bauges "devant"),
  • le bassin de Lescheraines (Bauges "derrière").

Le Chéran sort ensuite du cœur des Bauges par une profonde cluse entre la Montagne de Bange et le Semnoz. Son cours aval traverse ensuite la dépression de l’Albanais, qui s’étend d’Annecy (au N.E.) au Lac du Bourget (au S.O.), avant de rejoindre le Fier en aval de RUMILLY (308 m d’alt.). Son cours s’encaisse alors dans les horizons molassiques.

Massif des Bauges et Albanais constituent deux entités structurales et géologiques, bien distinctes dans le bassin versant du Chéran, où limites physiques et administratives se superposent sensiblement :

  • Département de la Savoie : Les Bauges
  • Département de Haute Savoie : L’Albanais (dont 2 communes de Savoie, Albens et Cessens)

La population, sur l’ensemble des trois entités syndicales représentées est de 32 835 habitants en 2013. Elle est répartie de manière assez inégale, avec 15.5% pour le Haut-Chéran (Cœur des Bauges), 29,5% pour le Moyen Chéran (Pays d’Alby) et 55% pour le Bas-Chéran. La ville de Rumilly concentre à elle seule plus de 41.5% de la population totale.

La fréquentation touristique des saisons d’hiver et surtout d’été, modifie très sensiblement ces statistiques avec des augmentations de 15 à 30% dans l’Albanais et une population qui peut doubler dans les Bauges au cours de l’été. Le type d’habitat dans les zones rurales reste très dispersé.

L’Economie du bassin est basée sur trois secteurs d’activités :

  • l’agriculture, tournée essentiellement vers l’élevage bovin et les industries de transformation du lait (Laiteries, fruitières). Ces activités concernent l’ensemble du bassin du Chéran, des Bauges à l’Albanais,
  • l’industrie, concentrée autour des pôles de Rumilly et Alby sur Chéran, dans la partie haut-savoyarde,
  • le tourisme enfin, particulièrement développé dans le massif des Bauges pour le tourisme vert et les sports d’hiver

Carte du bassin versant

Les images jointes

  • Au cœur des Hautes-Bauges, le vallon de l'Arclusaz - JPEG - 172.6 ko
    Au cœur des Hautes-Bauges, le vallon de l’Arclusaz
  • La plaine de la Compôte, Bauges devant - JPEG - 145 ko
    La plaine de la Compôte, Bauges devant
  • Le Pont de l'Abime, au sortir du défilé de Banges - JPEG - 217.1 ko
    Le Pont de l’Abime, au sortir du défilé de Banges