Syndicat Mixte Interdépartemental d'Aménagement du Chéran

Au service de nos rivières

Actualités

Partager cette page sur Facebook Convertir cette page au format pdf
AccueilEn 1 clicActualitésFête de la Rivière Sauvage, Pari réussi pour une première !

Fête de la Rivière Sauvage, Pari réussi pour une première !

Publié le 21 octobre 2014

Une manifestation sur 4 sites tout au long de ce joyau des Bauges qu’est le Chéran, la rivière sauvage la plus célèbre des lieux.

l'eau, l'énergie, le moulin... - JPEG - 452.1 ko
l’eau, l’énergie, le moulin...

La labellisation "rivière sauvage" ? Un enjeu de développement durable

Maires de petites communes rurales, présidents de communautés de communes, présidents d’offices de tourisme, les élus sont venus en nombre participer à l’Eductour qui avait pour objectif de leur présenter le Chéran avec ses forces et ses faiblesses.
"En protégeant le Chéran, tout le monde s’y retrouve. Le plus difficile est d’investir sur le moyen et le long terme, or lorsqu’on parle de protection des rivières, il s’agit de s’engager pour 50 à 100 ans. Il faut donc une prise de conscience généralisée et le grand public doit y être impérativement associé."

Une labellisation, un outil de gouvernance

Les nouveaux textes législatifs vont dans le sens de la délégation de compétences au profit des acteurs locaux (les maires et les syndicats de communes) pour la gestion des milieux aquatiques et la prévention des inondations (GEMAPI) et ce, à partir du 1er janvier 2018. Elle instaure une nouvelle taxe facultative (jusqu’à 40 €/ha et par an) pour l’exercice de cette compétence et crée les EPAGE (Établissements publics d’aménagement et de gestion des eaux) comme nouvelle structure opérationnelle dans le paysage de la gouvernance de l’eau, aux côtés des établissements publics territoriaux de bassin (EPTB)._ Ainsi, le SMIAC prend-il une place prépondérante dans le processus de labellisation du Chéran, après le contrat de rivière passé en 2008._ Il faut désormais créer une communauté active entre les communes et le public.

Un atout pour l’essor touristique

Le Parc naturel régional du Massif des Baugeset les trois offices du tourisme du territoire (du pays d’Alby, de l’Albanais et du Cœur des Bauges), ainsi que l’école de pêche du Chéran sont ravis.

La veille, le Massif des Bauges été visité par le premier ministre. Il a pu en apprécier les trésors et rencontrer Philippe Gamen, Président du Parc naturel régional ainsi que Jean-Paul Jonckheere, président de l’office de tourisme Cœur des Bauges. " Notre région a été honorée par cette visite et ce qui fait sa plus grande force a été dévoilé. L’authenticité !" explique Jean Paul Jonckheere. " Il s’agit de capitaliser sur le label. On a quelque chose d’exceptionnel et il faut le valoriser. Le Chéran est le joyau de l’arc alpin. Poissonneux, sauvage, il fait le bonheur des pêcheurs à la mouche et des randonneurs . C’est une destination de vacances à mettre en valeur ! " Disent en chœur, les représentants.

« Permettre à tous de découvrir le Chéran et se l’approprier. A travers ces animations, cette joie, ces enfants, le Chéran c’est notre patrimoine à tous ! »

Les images à télécharger

  • Aa recherche de l'or du Chéran - JPEG - 261.5 ko
    Aa recherche de l’or du Chéran

    Initiation à l’orpaillage

  • A la découverte du Chéran sauvage - JPEG - 1.7 Mo
    A la découverte du Chéran sauvage
  • Contes et musiques sur le pont de l'Abîme - JPEG - 3.5 Mo
    Contes et musiques sur le pont de l’Abîme
  • Découvrir les petites bêtes de la rivière - JPEG - 2 Mo
    Découvrir les petites bêtes de la rivière