Syndicat Mixte Interdépartemental d'Aménagement du Chéran

Au service de nos rivières
Partager cette page sur Facebook Convertir cette page au format pdf
AccueilNos actionsSensibilisation et animationSensibilisation aux risques de pollutions sur le Chéran

Sensibilisation aux risques de pollutions sur le Chéran

 

Personnage, je m'engage pour le Chéran Le SMIAC et ses partenaires, le CAE Rumilly-Alby Développement, le SIGAL , la C3R et la CCPA ont convié les acteurs économiques et élus de l’Albanais et du Pays d’Alby, à la présentation de la plaquette réalisée dans le cadre de la démarche de sensibilisation aux pollutions accidentelles, engagée en septembre 2014.

Améliorer la qualité de l’eau, une nécessité et une obligation réglementaire

Serge PETIT président du SMIAC a rappelé dans un premier temps que le travail de restauration de la qualité de l’eau engagé depuis plus de 15 années par le Syndicat Mixte Interdépartemental d’Aménagement du Chéran (S.M.I.A.C), a permis une nette amélioration de la qualité des cours d’eaux du bassin versant. Néanmoins quelques problématiques de pollutions accidentelles récurrentes sont encore présentes, notamment à proximité des zones d’activités d’Alby sur Chéran et de Rumilly.

Présentation de la plaquette - JPEG - 134 ko
Présentation de la plaquette
Le président Serge PETIT rapelle les objectifs de la démarche

Les riverains témoignent, les acteurs économiques s’engagent

Les témoignages de riverains lors des pollutions récurrentes observées sur le Nant Boré, la Néphaz, le Boiran ou encore le Dadon ne manquent pas d’interpeller. Au delà des objectifs réglementaires de restauration de la qualité de l’eau sur le bassin versant du Dadon et de la Néphaz, affluents du Chéran, ces témoignages sont venus conforter la nécessité pour le SMIAC et ses partenaires, d’engager le dialogue avec les acteurs économiques (Artisans, PME et industries,..) présents sur les zones d’activités concernées.

Malgré le contexte économique difficile, les dirigeants et leurs salariés ont répondu présents, conscients des enjeux liés à notre ressource en eau, dans ses aspects qualitatifs et quantitatifs.

JPEG - 136.5 ko
L’intervention de Jérôme ZION, représentant l’entreprise TEFAL (Groupe SEB)
Signature de la charte - JPEG - 93.8 ko
Signature de la charte
Jerome ZION (TEFAL) et Dominique GARIN (président du CAE) paraphent l’engagement des entreprises dans la démarche

Un objectif commun, lutter contre les pollutions accidentelles

C’est avec conviction, que des représentants de différents secteurs d’activités accompagnés de partenaires techniques (Chambre des Métiers et de l’Artisanat, Chambre de Commerce et d’Industrie, Véolia, communes de Rumilly, Alby, Bloye, Marigny Saint-Marcel, etc.)se sont donc engagés pendant 7 mois aux côtés du SMIAC avec pour objectifs :

  • d’identifier les problèmes, comprendre la vision, partager la connaissance et les besoins de chaque secteur d’activité,
  • de trouver des réponses et des solutions adaptées en tenant compte de ces besoins, tout en s’appuyant sur l’expertise du SMIAC.

Ces échanges ont permis de repérer les problématiques pouvant avoir un impact potentiel sur la pollution de l’eau et rencontrées au quotidien par les entreprises dans la gestion de leur activité.

De petits gestes qui ont de grandes conséquences

Ce travail a abouti à la mise en œuvre d’un guide des bonnes pratiques, qui se veut un outil ludique au service des employeurs mais également de leurs salariés.

Il est accompagné d’une fiche d’auto diagnostic, qui permet d’évaluer très rapidement les risques de pollutions potentielles encourus dans la cadre de l’exercice de leur activité.

Guide des bonnes pratiques

Cette démarche a été financée dans le cadre du projet "EAU CONCERT" ( Programme européen INTERREG ALCOTRA(.

 Haut de page