• Alerte sécheresse, le Chéran passe en crise. Économisons l’eau, les mesures de restrictions des usages de l’eau sont renforcées sur le bassin versant du Chéran.

Présentation

Le Chéran, rivière emblématique des Pays de Savoie, prend sa source sous le versant sud de la pointe de Chaurionde (2173m), sur la commune de Cléry en Savoie, au cœur du Parc Naturel Régional du Massif des Bauges Parc Naturel Régional du Massif des Bauges.

Il s’écoule sur un près de 54km avant de se jeter dans le Fier, à proximité de Rumilly en Haute-Savoie, à 308 m d’altitude. Le Chéran est une rivière à caractère torrentiel, plutôt préservée avec une artificialisation limitée, peu d’hydroélectricité (1 microcentrale), pas de prélèvements pour la neige de culture, pas de rejets industriels en tête de bassin avec une agriculture raisonnée.

Son accessibilité limitée sur une grande partie du linéaire lui a permis de conserver ses caractéristiques naturelles, malgré les altérations liées aux extractions réalisées à la fin des années 1980.

Le Chéran à la passerelle de Cusy/Gruffy-

Tout au long de son cours, le Chéran offre une diversité de milieux exceptionnelle, liée aux différents paysages géologiques traversés, très appréciée des randonneurs et des pêcheurs.

Le Chéran se caractérise par :

  • un régime hydraulique de type nivo-pluvial avec deux maxima (printemps et automne)
  • un étiage relativement soutenu
  • un écoulement à caractère torrentiel
  • des crues peuvent être violentes et s’estomper rapidement.