Les affluents du Chéran

Les nombreux affluents du Chéran constituent un réseau de plus 430 km de petites rivières et ruisseaux souvent appelés « nants ».

Dans le massif des Bauges

En raison de vastes surfaces d’affleurements de calcaires karstifiés, le réseau hydrographique est peu dense, l’infiltration étant très rapide et les circulations souterraines très développées. Seules les pentes marneuses sont favorables au ruissellement.

Les principaux affluents des Bauges sont des torrents à forte pente :

  • Les Nants de l’Enfer, d’Orgeval, de la Lanche, d’Arclusaz, de Cherel, et de Rossanaz, dans les hautes Bauges
  • le Grand Nant et le Nant de Jarsy et le ruisseau des Grands Prés, dans les « Bauges devant ».
  • Les Nants de St François et de Bellecombe qui rejoignent le Chéran dans les « Bauges derrière ».
  • Le Nant d’Aillon, principal affluent du Chéran labellisé « Site rivières sauvages » en 2019
Le Nant d’Aillon sur la commune du Chatelard

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans l’Albanais

La molasse (grès) relativement imperméable a remplacé le calcaire et le réseau hydrographique beaucoup plus dense. Dès l’entrée dans le pays d’Alby, quelques ruisseaux remarquables, comme la Véïse, affleurent en rive droite du Chéran, depuis le réseau karstique du Semnoz, mais les principaux affluents se trouvent en aval d’Alby sur Chéran :

  • le ruisseau des Eparis,
  • le Dadon,
  • le ruisseau de la Nanche,
  • la Néphaz,
Le ruisseau des Eparis à Chapeiry

 

 

 

 

 

 

 

TOUS LES BASSINS VERSANTS

 

Haut Chéran
Saint François
Nant d’Aillon
Nant de Bellecombe
Bas Chéran
Eparis
Nephaz
Dadon