• Alerte sécheresse, le Chéran reste en crise. Les mesures de restrictions des usages de l’eau sont toujours en vigueur sur le bassin versant du Chéran.

Alerte sécheresse sur le Chéran

Le secteur du Chéran est passé en alerte renforcée. En effet, la situation des cours d'eau sur ce secteur s'est dégradée du fait des débits exceptionnellement bas et des conditions de sécheresse qui perdurent.

Malgré des précipitations plutôt excédentaires sur le bassin versant du Chéran au cours de l’hiver et du printemps, une baisse quasi générale du débit des cours d’eau et des sources est actuellement observée plus particulièrement sur le Chéran et ses affluents.

Le  seuil d’alerte renforcée étant dépassé, les préfets de la Haute-Savoie et de la Savoie ont renforcé les mesures de restrictions des usages de l’eau sur le bassin versant du Chéran.

le Chéran à Alby sur Chéran à moins de 1m3/s

 

Les mesures de restrictions suivantes applicables à compter du mercredi 18 juillet 2018 ont été renforcées le 25 Juillet 2018 et pourront être ajustées, le cas échéant, en fonction de l’évolution de la situation des nappes et des cours d’eau.

Les restrictions d’usage  énoncées en niveau alerte sont renforcées. Sont notamment interdits :

  • l’arrosage des pelouses, des ronds-points, des espaces verts publics et privés, des jardins d’agrément, des espaces sportifs de toute nature toute la journée ;
  • l’arrosage des massifs floraux et des jardins potagers de 8h à 20h ;
  • l’arrosage des stades et des terrains de golf à l’exception des « greens et départs » (un registre de prélèvement devra être rempli hebdomadairement pour l’irrigation des stades et des golfs).

Sur les mesures d’irrigation des cultures, la restriction horaire est élargie de 8h à 20h (sauf pour les dispositifs économes en eau).

Les restrictions d’usage :

  • l’utilisation de l’eau hors des stations professionnelles pour le lavage des véhicules est interdite, sauf pour les véhicules ayant une obligation réglementaire ou technique et pour les organismes liés à la sécurité ;
  • le remplissage des piscines privées est interdit. Cette disposition ne s’applique pas aux piscines maçonnées en cours de construction. Le remplissage complémentaire des piscines est autorisé de 20 h à 8 h ;
  • les activités industrielles et commerciales devront limiter au strict nécessaire leur consommation d’eau ;
  • les exploitants d’établissements soumis à autorisation au titre des ICPE doivent se référer aux obligations éventuelles fixées dans leur arrêté d’exploitation et applicables au seuil d’alerte ;
  • l’irrigation des cultures est interdite de 10 h à 18 h. Cette interdiction ne s’applique pas pour l’abreuvement des animaux, l’’irrigation des vergers, des cultures maraîchères et florales et des pépinières. L’irrigation à partir de retenues d’eau constituées en période hivernale reste autorisée, ainsi que l’utilisation directe d’eaux de pluie récupérées

Ces mesures ne s’appliquent pas dans le cadre de la sécurité publique (lutte contre l’incendie en particulier).

L’application des restrictions fera l’objet de contrôles, pouvant toucher l’ensemble des usagers de l’eau.

Les recommandations:

  • les ouvrages hydrauliques avec ou sans vocation énergétiques doivent respecter strictement la réglementation qui leur est applicable, notamment en ce qui concerne le débit réservé
  • éviter en cette période d’étiage sévère des cours d’eaux , parce qu’ils sont préjudiciables à la préservation des frayères:
    • la circulation, le passage, le piétinement des cours d’eaux
    • le piétinement par les animaux d’élevage dans le lit des cours d’eau

Le point sur la situation au 25 juillet 2018